Quel investissement immobilier neuf en fonction de votre situation ?

Investissement immobilier

MQuels que soient votre âge et votre situation, vous avez l’opportunité de réaliser un investissement immobilier neuf en profitant des divers dispositifs existants. De nombreuses options sont possibles pour placer votre argent dans la pierre. Pour vous aider à vous repérer parmi les solutions d’investissement présentes sur le marché, voici une présentation des manières d’effectuer un placement immobilier en fonction de votre situation, de votre budget et de vos objectifs. Investir dans l’immobilier avant ses 30 ans

On considère trop souvent qu’il n’est pas possible d’investir dans le secteur immobilier pour les personnes encore au début de leur carrière professionnelle. Pourtant, il existe des moyens intéressants pour commencer à se construire un patrimoine, même sans un apport propre important. Les investisseurs de moins de 30 ans ont en général besoin d’axer leur démarche sur le fait de devenir propriétaire de leur résidence principale. Il s’agit d’un choix pertinent pour ne plus avoir à payer de loyer et rembourser rapidement un crédit immobilier. Un prêt sera nécessaire pour finaliser une opération d’achat, en sollicitant les banques dès la signature d’un premier CDI. Il apparaît intéressant de se lancer tôt dans l’achat d’un premier logement pour pouvoir développer par la suite son patrimoine immobilier. Un jeune actif pourra ainsi acquérir une résidence principale en se tournant vers un dispositif comme le PTZ (Prêt à Taux Zéro) ou le Prêt Accession réservé aux salariés. Ces aides sont idéales pour financer un achat immobilier dans le neuf. Pour les personnes travaillant dans une ville où l’immobilier est cher, il est possible de continuer à habiter dans un logement loué et d’investir ailleurs dans un bien neuf pour le mettre en location. Un investissement locatif permet de rembourser un prêt et pourra fournir un apport personnel pour une prochaine acquisition.

Quelles solutions pour les primo-investisseurs ?

Afin de se constituer un patrimoine, les primo-investisseurs ont tout intérêt à viser des biens peu coûteux et qui s’avèrent rapidement rentables du fait de leur faible vacance locative. L’achat d’un logement neuf dans une résidence de services (étudiante ou senior) est alors une idée à creuser. Il n’est pas nécessaire d’avoir un budget considérable pour se lancer dans un tel projet. Un prêt immobilier de 80 000 euros environ permet d’investir en prenant le statut LMNP (Loueur Meublé non Professionnel), soit en LMNP classique, soit en LMNP Censi-Bouvard. De plus, cette solution permet, via la signature d’un bail commercial avec un gestionnaire de résidence de services, de ne pas avoir à s’occuper au quotidien du logement acheté. Pour effectuer un investissement locatif donnant accès à des avantages fiscaux, le dispositif phare reste la loi Pinel pour toute acquisition dans le neuf. Cette solution séduit chaque année des milliers d’investisseurs en raison du montant important des réductions d’impôt consenties avec ce dispositif. Un investisseur pourra recevoir un bonus fiscal maximal de 63 000 euros sur une période de 12 ans. Cette formule est à retenir si vous envisagez de faire de l’investissement locatif à long terme. Avec une bonne planification, vous pourrez louer votre bien selon des conditions avantageuses puis réaliser une plus-value immobilière une fois votre engagement locatif arrivé à son terme.

Comment se constituer un patrimoine immobilier à la retraite ?

L’âge de la retraite permet également de réaliser un investissement immobilier en profitant de la fin de sa vie active. Vers l’âge de 50 à 55 ans, il est fréquent d’avoir remboursé entièrement son crédit pour une résidence principale et d’être à même de privilégier l’investissement locatif pour générer des revenus réguliers en vue d’un futur complément de retraite. Avec l’âge, le coût de l’assurance-emprunteur devient plus important, mais il demeure possible d’assurer de bons placements dans ce domaine. Une option intéressante consiste à acheter une résidence secondaire pour en faire sa résidence principale au moment de la retraite. D’ici là, l’achat du bien pourra être amorti en utilisant le logement pour faire de la location saisonnière. Un autre choix présentant de nombreux avantages est l’investissement dans la pierre papier, en passant par une SCPI (Société Civile de Placement Immobilier). Ce type de bien offre un rendement annuel très satisfaisant et peut être transmis aisément en cas de succession. Cette proposition demande néanmoins de passer par un intermédiaire (le plus souvent une banque) habilité à gérer ce type d’actif.

Faire de l’investissement locatif à tout âge

Un investissement immobilier est souvent l’occasion de gagner de l’argent en mettant le bien en location. Pour ne pas vous tromper ici, vous pourrez simuler un investissement locatif en utilisant un service en ligne facile d’accès. Vous saurez ainsi si cette solution convient à votre situation du moment. Un tel bien doit être conservé au moins 3 ans. Pour un investissement Pinel, il devra être gardé entre 6 et 12 ans. Pour les investisseurs, la nue-propriété est une autre formule efficace. Entre 30 et 40 ans, ce type d’investissement permet de se constituer un patrimoine qui prendra de la valeur au fil du temps, sans avoir à supporter les charges et les taxes se rapportant au bien. De 40 à 60 ans, cet achat devient un moyen de préparer sa retraite, avec la possibilité d’en récupérer la pleine propriété au bout de 10 à 20 ans. Au-delà de 60 ans, la fiscalité allégée sur la transmission en nue-propriété devient un atout de poids pour effectuer une donation auprès de ses enfants.

Conseils d’un chasseur d’appartement à Paris pour réussir son achat
5 façons d’économiser de l’argent sur votre facture de chauffage