5 erreurs à éviter lors de la simulation d’un investissement locatif

investissement locatif

L’immobilier locatif est un excellent moyen d’investir. Il offre en effet de nombreux avantages incomparables. Cependant, les investissements locatifs ne sont pas toujours rentables. Pour cette raison, il est essentiel de simuler son investissement avant de le lancer. Quelles sont les erreurs que vous devriez éviter lors de la simulation de votre projet d’investissement locatif ?

Ne pas bien préparer son projet

Un investissement dans l’immobilier locatif ne s’effectue pas à la légère. Une bonne préparation est requise. Ne pas bien préparer son projet est une erreur. Pour rentabiliser son investissement, il est essentiel d’effectuer une simulation de projet. Celle-ci va vous aider à avoir une idée sur le coût global et la durée des mensualités à rembourser. Il vous sera ensuite beaucoup plus facile de trouver l’offre de crédit immobilier adaptée à vos besoins et à votre profil. Vous pouvez procéder à une simulation d’investissement locatif grâce à un simulateur en ligne.

Lorsque vous préparez votre projet, vous devriez vous renseigner par rapport à l’environnement fiscal et aux facteurs inhérents aux biens immobiliers. Vous devriez également connaître le marché de l’immobilier dans la zone géographique où vous souhaitez investir. Afin de mener à bien l’opération, vous pouvez solliciter l’intervention d’un agent immobilier. Celui-ci dispose d’une expertise dans la matière et d’un bon réseau de professionnels qui vous seront de réels atouts. Il saura vous écouter, vous conseiller et vous accompagner tout au long de votre projet.

Ne considérer que les avantages fiscaux

Dans votre projet d’investissement locatif, vous pouvez tirer profit de nombreux dispositifs de défiscalisation. Il y a le dispositif Censi-Bouvard, le dispositif Pinel et encore d’autres qui vous permettront des avantages fiscaux non négligeables. Mais se laisser aveugler par l’aspect fiscal des choses est une erreur lors d’une simulation d’investissement locatif. Certains d’entre les avantages fiscaux sont en effet amenés à disparaître et à changer en France.

Un investissement locatif est différent d’un premier achat. Ici, vous allez acheter un bien pour le louer ensuite. Vous devriez donc éviter de payer trop cher à l’achat. En mettant votre futur bien en location, il vous sera bien possible d’attendre plusieurs années pour avoir votre retour sur investissement. Vous devriez également éviter d’investir avec un apport personnel trop important. L’idéal est d’emprunter de l’argent. Pour un investissement immobilier, les taux d’intérêt sont bas. De plus, si le taux d’emprunt n’est pas supérieur à l’inflation, vous pouvez bénéficier de l’effet de levier. Emprunter avec un apport réduit ou même sans apport est possible aujourd’hui. 

Procrastiner : attendre de meilleures opportunités

L’immobilier reste une affaire de durée. Plus les années vont passer, plus vous allez avoir une somme importante de loyers accumulés. Mais pour bénéficier de cet avantage, il faudra dénicher un immobilier rentable. Nombreux procrastinent en espérant trouver de meilleures offres le lendemain. Cependant, dans un investissement immobilier, la procrastination reste une erreur fatale. Même s’il est difficile de savoir si l’investissement sera rentable ou non, il faut avoir en tête qu’une opportunité ne sera pas pour une durée indéfinie. Soyez donc objectif par rapport au marché et sachez calculer le risque pour saisir toute opportunité.

En ligne, vous pouvez trouver un simulateur d’investissement locatif. La simulation s’effectue en trois phases. Vous allez premièrement évaluer le montant de votre prêt. Vous aurez une estimation précise du montant à emprunter une fois votre budget défini. Après l’évaluation du montant de votre prêt, vous allez procéder au calcul de vos mensualités. Celui-ci vous permettra de visualiser votre prêt et son impact dans votre projet. Dans la dernière phase, vous allez procéder au calcul du rendement locatif. Pour un investisseur immobilier, ce dernier reste un indicateur très important. Il vous aidera à faire vos choix après avoir facilité la comparaison de différents projets.

Mal définir ses critères d’investissement et gérer seul son projet

Durant une simulation d’investissement locatif, ne pas savoir pourquoi investir est une erreur. Posez-vous les bonnes questions : « pourquoi voulez-vous investir ? Jusqu’à quand ? Quelles économies envisagez-vous mobiliser ? ». Cela vous permettra de bien connaitre ce que vous cherchez. Vous ne risqueriez pas ainsi de laisser passer une bonne affaire.

Par ailleurs, si vous voulez gérer seul votre projet d’investissement locatif alors que vous n’y connaissez pas grand-chose, vous faites erreur. La gestion locative n’est pas en effet une simple opération. La gestion des problèmes liés aux locataires, les travaux, les diagnostics à prévoir ainsi que les autres problèmes liés au logement sont loin d’être une pratique de tout repos. Voilà pourquoi, se faire accompagner est essentiel dans un investissement locatif. Pour ce faire, vous pouvez faire appel à une agence immobilière. Même si cette alternative s’avère couteuse, elle permet de nombreux avantages. Une agence immobilière vous trouvera plus rapidement un bien immobilier répondant à vos besoins. Elle pourra même vous dénicher une perle rare. Un agent immobilier saura aussi vous apporter des conseils avisés lorsque vous allez mettre en location votre bien. Toutefois, même si les agents immobiliers ne manquent pas sur le marché, assurez-vous d’effectuer le bon choix.

Offres d’emploi à Neuchâtel : où les trouver ?
Le comparateur de pièces automobile : comment ça marche ?