Rénovation habitat : quels travaux pour améliorer thermiquement son logement ?

Rénovation habitat

Entreprendre des travaux de rénovation habitat est l'occasion d'améliorer les performances thermiques de votre logement. Certains chantiers s'avèrent indispensables lorsque le logement s'est transformé en véritable passoire thermique. Quels travaux maison prévoir pour retrouver le confort douillet d'un habitat bien isolé ?

Les travaux d’isolation

L’isolation reste l’une des mesures les plus efficaces pour améliorer l’efficacité thermique de votre logement. Comme vous l'explique le site lamaisondestravaux.com, isoler votre habitat peut se faire à divers niveaux.

L’isolation des combles

Il est prouvé que 30 % des déperditions de chaleur d’un habitat se produit par le toit. L'isolation des combles aide à réduire les pertes de chaleur en hiver et à maintenir une température confortable à l'intérieur du logement tout en réduisant les coûts de chauffage. De plus, elle contribue à garder la fraîcheur en été en empêchant la chaleur excessive de pénétrer dans les combles. Si vos combles ne sont pas utilisés comme espace de vie, vous pouvez opter pour une isolation des combles perdus. L'isolant (flocons d’isolant en laine minérale) est soufflé directement sur le sol, créant ainsi une barrière thermique entre la partie habitée de la maison et les combles. Si vos combles sont utilisés comme espace de vie, l'isolation doit être réalisée sur les pentes de toit et éventuellement sur le plancher des combles. Il existe différentes options d'isolation tels que les panneaux isolants rigides, la laine minérale en rouleaux, en panneaux semi-rigides ou encore la ouate de cellulose. L'isolant est installé entre les chevrons de la charpente. Des pares-vapeur sont en principe ajoutés pour éviter les problèmes d'humidité.

L’isolation des murs par l’intérieur ou par l’extérieur

Le choix entre ces deux méthodes dépend de différents facteurs tels que l'état des murs, la configuration du bâtiment, les réglementations locales et, bien entendu, les préférences personnelles. L’isolation par l’intérieur consiste à ajouter une couche d'isolant sur la face intérieure des murs existants, généralement du côté des pièces à vivre. Elle permet de conserver l'apparence extérieure du bâtiment inchangée. À noter : ce mode d’isolation peut réduire légèrement l’espace habitable. L’isolation par l’extérieur se définit par l’ajout d’une couche d’isolant sur la face extérieure des murs. Un nouveau revêtement est ensuite appliqué par-dessus. Avec ce procédé, on obtient une enveloppe continue et homogène ce qui réduit les ponts thermiques et améliore l'efficacité énergétique globale du bâtiment. Cependant, l'isolation par l'extérieur représente des travaux maison généralement plus coûteux et qui nécessitent souvent des autorisations ou des permis de construire. L'isolation par l'extérieur peut aussi entraîner des modifications de l’aspect extérieur du bâtiment.

L’isolation par la pose de fenêtres à double ou triple vitrage

Les fenêtres à double ou triple vitrage réduisent les pertes de chaleur et améliorent aussi, selon le type de vitrage, l'isolation phonique. Privilégiez des fenêtres avec un coefficient de transmission thermique (Uw) faible pour une meilleure efficacité énergétique. À noter : l’isolation d’une manière générale nécessite de procéder à la rupture de ponts thermique avec la pose de matériaux spécifiques aux endroits où l’isolation est interrompue ou affaiblie. Les ponts thermiques génèrent en effet des pertes de chaleur qui se produisent généralement aux points de liaison entre les éléments de construction tels que les murs, les planchers, les plafonds, les fenêtres, les portes, les poutres, etc.

L’amélioration du système de chauffage

Si votre système de chauffage est ancien et peu efficace, envisagez de le remplacer par une chaudière à condensation, une pompe à chaleur, un système solaire thermique ou tout autre système de chauffage plus performant et économe en énergie. Les pompes à chaleur sont des systèmes de chauffage efficaces qui tirent parti des énergies renouvelables disponibles dans l'air, l'eau ou le sol. Elles peuvent fournir à la fois du chauffage et de l'eau chaude sanitaire et sont particulièrement avantageuses dans les régions où les températures sont modérées. Isolez également les tuyaux de chauffage. Pour éviter les pertes de chaleur le long des tuyaux de chauffage, vous pouvez les isoler à l'aide de matériaux isolants spécifiques. Cela permet de minimiser les pertes de chaleur et d'améliorer l'efficacité du système. Votre chaudière est ancienne et inefficace ? Envisagez de la remplacer par une chaudière à condensation. Les chaudières à condensation sont plus économes en énergie et offrent un rendement plus élevé en récupérant la chaleur des gaz d'échappement. Optez pour des thermostats programmables qui vous permettent de réguler la température de votre logement en fonction de vos besoins. Vous pouvez les programmer pour abaisser la température lorsque vous êtes absent ou pendant la nuit afin de réaliser des économies d'énergie significatives. N’hésitez pas à solliciter les conseils d’un artisan travaux maison qualifié dans le domaine du chauffage pour évaluer votre système actuel, déterminer les mesures d'amélioration appropriées et les mettre en œuvre correctement. Ils pourront vous guider en fonction de vos besoins spécifiques et vous aider à améliorer l'efficacité énergétique de votre système de chauffage.

L’installation d’un système de ventilation efficace

La ventilation joue un rôle essentiel dans l'isolation thermique d'un logement mais elle est aussi essentielle pour maintenir un air intérieur sain. Une ventilation adéquate régule l'humidité à l'intérieur du bâtiment. L'accumulation d'humidité peut en effet entraîner la formation de moisissures et de condensation avec le risque d'endommager les matériaux de construction et de réduire leur efficacité isolante. Une bonne ventilation aide à évacuer l'humidité en excès ce qui contribue à préserver l'intégrité des isolants thermiques. La ventilation peut contribuer à maintenir une température plus stable à l'intérieur du bâtiment. En été, elle participe à dissiper la chaleur excessive accumulée et à faire circuler l'air frais pendant les périodes plus fraîches. Une circulation d'air adéquate évite de recourir à des systèmes de climatisation ou de chauffage supplémentaires. Une bonne ventilation aide aussi à prévenir la formation de ponts thermiques, entraînant des pertes énergétiques. En assurant une ventilation adéquate, l'air peut circuler autour des zones problématiques, réduisant ainsi les variations de température et les pertes de chaleur indésirables. Il existe plusieurs types de systèmes de ventilation, tels que les systèmes de ventilation mécanique contrôlée (VMC), les systèmes de ventilation par insufflation ou extraction d'air et les systèmes de ventilation naturelle. Sélectionnez le système qui convient le mieux à vos besoins et à la configuration de votre logement. Optez pour une ventilation mécanique contrôlée (VMC) avec récupération de chaleur pour préserver la chaleur de l'air sortant. Pour un système de ventilation efficace, vous devrez installer des entrées d'air frais dans les pièces principales et des sorties d'air dans les zones humides, telles que la cuisine, la salle de bains et la buanderie. Placez-les stratégiquement pour assurer une bonne circulation de l'air.

Espace, lumière, liberté : donnez une nouvelle dimension à votre maison avec une extension !
Choisissez le confort et la modernité : optez pour un programme neuf à La Rochelle

Plan du site