Les métiers des industries du textile et de l’habillement

Travailler dans le monde de la mode est un rêve que de nombreux étudiants caressent et souhaitent réaliser. Contrairement à ce que beaucoup de gens pensent, le domaine du textile et de l’habillement ne se limite pas à la fabrication de tissus et de vêtements. Au contraire, ce secteur est très vaste et offre d’innombrables possibilités à ceux qui souhaitent y faire carrière. Mais quels sont les différents métiers du secteur du textile et de l’habillement ?

Le secteur du textile et de l’habillement en quelques lignes !

L’industrie textile ne cesse d’être révolutionnée afin de répondre aux différentes attentes des consommateurs. Le métier du textile représente à lui seul plus d’un million d’emplois en France. De plus, cet univers est très varié et touche de nombreux domaines. Généralement, quand on pense à la mode, les images qui nous viennent à l’esprit sont les podiums et les noms des grands créateurs. Pourtant, il n’existe qu’une centaine de créateurs et une dizaine de maisons dites de « haute couture ».

Quant à l’habillement, il compte plus d’une centaine de petites et moyennes entreprises (PME) dédiées à la confection et à la conception de vêtements (y compris la lingerie). Sans compter quelques ateliers experts dans tous les aspects de la couture, de la broderie, du cuir, etc. Aujourd’hui, l’industrie de la mode est portée par le haut de gamme et le luxe. Celui-ci doit répondre à une demande croissante d’accessoires de marque (montres, ceintures, sacs) et de parfums.

Cela dit, pour réussir, les industries textiles doivent se diversifier et se positionner sur un marché plus innovant (habillage de véhicules, matériel médical, habitat et décoration, articles de sport,…), créateur d’emplois. Bref, suivez ce lien pour plus d’informations sur ce sujet.

Les différents métiers du textile et de l’habillement !

En se rendant dans un cabinet de recrutement mode et textile, on peut constater que les métiers du textile sont nombreux et variés. Parmi les plus courants, on trouve par exemple :

  • Les créateurs (directeur de collection, styliste, modiste) qui travaillent dans de grandes maisons. Faisant partie des métiers les plus convoités, celui-ci recrute très peu, d’où la nécessité de miser sur la spécialisation.
  • Le monde de l’artisanat d’art comme la maroquinerie. Grâce au luxe, ce secteur connaît un grand succès, sans oublier qu’il est toujours créateur d’emplois. La bijouterie et la broderie bénéficient également de ce dynamisme.
  • Dans la confection et la production (modéliste, coupeur, mécanicien de modèles), les entreprises spécialisées dans le textile et l’habillement embauchent des professionnels compétents. Il faut noter que ce secteur doit disposer de responsables de production capables de guider la création de prototypes et de patrons. Il a aussi besoin d’experts pour contrôler la production des modèles et améliorer les processus afin de réduire les coûts.

Par ailleurs, ce secteur embauche également des représentants commerciaux, des chefs de produit, des directeurs des ventes, des chefs d’équipe commerciale et des responsables de magasin. Quant aux fonctions marketing et commerciales, elles occupent une place importante dans les entreprises, avec l’arrivée de nouvelles fonctions comme le merchandiser de collection. Bien sûr, il ne faut pas oublier les postes qui se créent dans l’univers des réseaux sociaux et de l’image de marque.

La formation pour travailler dans l’industrie du textile et de l’habillement !

Compte tenu de la concurrence dans le domaine, il est indispensable de se former afin d’accéder aux différents métiers du secteur textile. En général, ceux qui veulent se lancer dans ce domaine passent par des écoles de renom et suivent des formations spécifiques. Toutefois, il est aussi possible de suivre un baccalauréat professionnel en maintenance des équipements industriels et en mode. Il est également envisageable d’étudier dans une école d’art et de mode. Pour une formation plus accélérée, les BTS sont une alternative.

Blanchiment dentaire au Luxembourg : demander conseil à un spécialiste
Offres d’emploi à Neuchâtel : où les trouver ?