Guide pour choisir les meilleurs antiinflammatoires naturels

A l’heure actuelle, les gens ne veulent vraiment plus dépenser leur argent pour des médicaments ordonné par un médecin. Heureusement, les médicaments traditionnels n’ont jamais cessées de bien à qui que ce soit. Évidemment, l’un d’entre eux ou plusieurs même sont des anti-inflammatoires très efficaces et très utilisés. Mais avant toutes choses, c’est quoi une inflammation ? Comment les soigner avec des anti-inflammatoires naturels ?

Qu’est ce que c’est qu’une inflammation ?

L’inflammation s’explique comme une réponse écologique du système immunitaire qui peut être provoquée par plusieurs principes, particulièrement, des vecteurs pathogènes, des compartiments putréfiées et des transigé dangereux.

Ces causes peuvent raisonner une réponse inflammatoire pointue, permanente dans le cœur, le pancréas, …

Aussi, l’inflammation en fait, aussi, partie de la mécanique de protection de l’organisme. Elle acquiesce au système immunitaire d’accorder et effacer les agents nuisibles, pour les chasser et de restaurer les incertains dommages.

D’ailleurs, il s’agit d’un dispositif de secours fondamental pour votre organisme. Et aujourd’hui, appart les médicaments chimiques prescrits par des médecins, il existe, aussi, des médicaments naturels qui peuvent être thérapeutiques. Cliquez pour plus d’informations ici

Des anti-inflammatoires naturels sont plus efficaces

Les anti-inflammatoires ne peuvent pas guérir la cause de l’inflammation, ils ne font que réduire l’intensité et la durée de l’inflammation. En prenant des anti-inflammatoires, vous pouvez soulager les symptômes qui vous dérangent, comme la douleur. S’ils soulagent l’inconfort de l’inflammation, ces médicaments peuvent avoir des effets indésirables. Certains aggravent l’infection. Par exemple le Covid-19 : certains patients qui prenaient de l’automédication avec de l’ibuprofène pour réduire leur fièvre ont connu une détérioration rapide. L’effet du médicament est de réduire les mécanismes de défense de l’organisme, permettant ainsi à l’infection de progresser. Certains médicaments anti-inflammatoires ont, également, signalé d’autres effets secondaires, tels qu’un risque accru de maladies gastriques et cardiovasculaires. C’est pourquoi face à la douleur et à la fièvre, le paracétamol doit être la première intention de l’automédication. Et pour apaiser les signes de l’inflammation, réfléchissez aux issues naturelles.

Les omégas 3 contre tous types d’inflammation

La consommation d’acide gras oméga 3 peut libérer des substances anti-inflammatoires du corps. Fondamentalement, ils aident notre système immunitaire à combattre l’inflammation. Puisque le corps ne peut pas les fabriquer, nous devons les obtenir de la nourriture. Les oméga 3 se trouvent dans les poissons gras (saumon, maquereau, sardines, thon), les œufs, les avocats, les noix, les légumes verts, le colza, le lin, etc. Pour qu’ils fonctionnent, normalement, dans notre organisme, nous ne devons pas consommer trop d’oméga 6, car lorsqu’ils sont présents en excès, ils vont interférer avec les effets anti-inflammatoires des oméga 3. Cependant, nous avons tendance à trop manger. On est d’accord avec les aliments riches en oméga 6 (huile de tournesol, huile de pépins de raisin, huile de maïs, porc…), mais avec modération !

Une nourriture qui contient de l’oméga 3 réduit le risque de développer des maladies impliquant l’évolution inflammatoire . Cette liste d’anti-inflammatoires naturels n’est pas exhaustive. D’autres plantes sont connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires :

  • Feuilles de cassis (pour lutter contre les rhumatismes).
  • harpagophytum ou « patte du diable » c’est-à-dire douleurs lombaires et articulaires.
  • Gingembre (maladie du système digestif).
  • boswellia serrata (maladie inflammatoire de l’intestin et asthme).
  • Huiles essentielles de gaulthérie (douleurs musculaires), de lavande (otite moyenne) et de pin sylvestre (inflammation respiratoire, telles que bronchite, sinusite, rhinite).
  • Camomille (irritation cutanée).
  • Sauge (inflammation de la bouche, comme les aphtes).

D’autres anti-inflammatoires naturels très efficaces

Curcuma : Le curcuma vient d’une plante dont laquelle pousse en Asie. Cette petite herbe est maintenant utilisée à des fins culinaires, partout dans le monde. Les racines extraites de la plante sont broyées et séchées pour former des épices. On le reconnaît à ses couleurs vives. Cependant, en raison de ses ingrédients, il s’est avéré être un puissant agent anti-inflammatoire naturel. Le curcuma est considéré, aujourd’hui, comme l’une des plantes les plus antioxydantes au monde car il contient de la curcumine et des curcuminoïdes. Il contient des huiles essentielles et de l’amidon, mais ce n’est pas tout. Le curcuma est, également, riche en vitamine B6, ainsi qu’en vitamines C, E, K, B1 et B2. Le curcuma contient, aussi, certains minéraux et oligo-éléments, tels que le zinc, le magnésium, le fer, le cuivre, le manganèse, le phosphore et le potassium. C’est grâce à cet ingrédient rarement égalé que nous avons de nombreuses propriétés du curcuma, y ​​compris sa très puissante capacité anti-inflammatoire. En Chine et en Inde, le curcuma est utilisé, depuis des siècles, pour sa capacité à lutter contre l’inflammation. Les propriétés médicinales des rhizomes de curcuma sont, souvent, comparées à celles de la cortisone ou de l’aspirine. Il peut soulager l’arthrite, les tendinites, les névralgies, les sciatiques, les rhumatismes…

Gingembre : Le gingembre est un aliment qui a un effet puissant sur la digestion, les nausées et les vomissements. Mais la science a, également, mis en lumière son impact sur l’inflammation. Les propriétés anti-inflammatoires de certains composants du gingembre sont reconnues depuis longtemps.

Nombreux sont les bienfaits des médicaments naturels.

Les avantages de faire appel à l’accompagnement d’un coach thérapeute
Les bienfaits et vertus des pierres en lithothérapie