Comment apprendre à un chiot à être propre ?

Dressage de propreté de chiots

Nombreuses sont les raisons qui poussent les chiens à être malpropres comme la mauvaise éducation du propriétaire, des problèmes de santé. Ils peuvent aussi avoir des troubles émotionnels comme la sensibilité, la frustration, la phobie, le stress, l’hypersensibilité ou le marquage urinaire. Si la cause de la malpropreté concerne la première raison, il est du devoir du propriétaire de consacrer un temps pour l’éduquer en bonne et due forme.

Apprentissage à adopter 

L’apprentissage pour rendre un chiot propre demande une grande disponibilité et de la patience. Il faut tout d’abord prendre en compte de l’environnement du chien qui devrait être une zone espacée, tranquille et ne devrait pas être une zone de passage. Il faut également le sortir constamment, toutes les deux heures dès les premières semaines de l’arrivée à la maison. L’idéal, c’est de l’emmener sortir après qu’il a fait une sieste, après le repas, après un jeu d’excitation ou bien sortir après qu’il a pris les siestes, après le repas, après un jeu d’excitation ou bien après le travail. Il faut l’emmener dans un endroit loin du bruit comme dans le jardin. Lorsqu’il a repéré l’endroit idéal où il doit faire ses besoins, il faut le féliciter, et ce, pour les jours suivants après chaque besoin. En guise d’encouragement, on peut lui offrir des friandises ou des jouets pour chien. Il faut que ce rythme soit maintenu afin qu’il puisse connaître le bon endroit pour faire les besoins. L’endroit où on doit l’emmener doit être le même, de préférence à la même heure. S’il a fait pipi sur le tapis ou dans la pièce de la maison, il n’est pas nécessaire de le gronder ou même de le punir. Pour éviter qu’il ne refasse les besoins sur le tapis, par exemple, il faut nettoyer cet endroit. Il faut utiliser de l’eau gazeuse avec du vinaigre ou du citron. On peut aussi utiliser du sanytol. Il faut éviter les produits de javel. Il ne faut surtout pas le nettoyer en présence du chien. Il faut éviter de l’emmener se promener après qu’il ait fait ses besoins. Plus d’infos sur dressagechien.info

Éviter les signes de mal propreté 

L’apprentissage de la propreté de l’animal à quatre pattes commence dès qu’il atteint les deux mois révolus. En dessous de cet âge, le chiot n’a pas encore le contrôle des sphincters. L’idéal, c’est lorsqu’il atteint les autres mois de vie. Il faut également détecter les causes de la malpropreté du chien. Si c’est une question de santé, il faut l’emmener chez un vétérinaire pour une analyse. Par ailleurs, il faut connaître les signes quand il va faire ses besoins. En effet, il va faire ses besoins lorsqu’il aboie devant ou gratte la porte de la maison pour sortir. Il s’accroupit et s’agite constamment ou bien renifle le parquet ou le sol. On peut aussi reconnaître les signes quand il n’arrête pas de tourner en rond.

Accessoires de propreté

Il faut non seulement être persévérant pour l’apprentissage de la propreté du chiot, mais également avoir les bons accessoires pour réussir l’éducation. Pour se prévenir des petits accidents, il faut utiliser des tapis absorbants. Il faut savoir anticiper. Ils sont absorbants et se sèchent rapidement. Ils ne retiennent pas les odeurs. Il faut le lancer dessus et après avoir fait ses besoins, il faut le récompenser. Il faut avoir l’habitude de le mettre dessus jusqu’à ce qu’il se familiarise avec le tapis absorbant et qu’il n’est plus besoin de l’accompagner. On peut le mettre près de la porte d’entrée. Il en est de même pour les toilettes jetables. Pour garder la pièce propre, il est nécessaire d’avoir chez soi des sachets pour ramasser les excréments. Il faut également garder toujours la pièce fraîche en utilisant des produits désodorisants ou des sprays. Ce produit est antibactérien et non toxique. Il permet de nettoyer les vomis, les tâches et les odeurs d’urine en un rien de temps. Pour avoir une bonne hygiène, il faut également avoir une brosse à étrilles, des shampoings désodorisants et un démêlant parfumé. On peut également apprendre au chien à faire ses besoins sur un papier de journal.

Investir dans l’immobilier neuf en Suisse
Box naissance à l’unité ou abonnement mensuel sans engagement